(Image de réfugiés arrivant à Kos, Grèce après avoir fui la violence en Syrie)

Je vous écris ceci depuis un camp de réfugiés en Allemagne. Tous les Syriens sont reconnaissants pour l'accueil réservé par les gens d'ici mais nous voulons vivre en Syrie, pas en Allemagne.

J'avais 22 ans quand le conflit a commencé en 2011. Je vivais dans un quartier appelé Ghouta, pas très loin de Damas. Un an après le soulèvement, le régime de Bashar al-Assad met Ghouta en état de siège - ce qui veut dire que rien n'entre ou ne sort - pas de nourriture, pas de médicaments, rien. Un an après, le régime nous attaquait avec des armes chimiques et plus d'un millier étaient gazés à mort. Pendant des années, ils nous ont aussi lancé des bombes en forme de barils et des missiles à partir de leurs avions de combat. Une journée normale, on était attaqué huit fois. Comment peut-on continuer à survivre cet enfer sur terre ?

J'ai dû croiser 20 points de contrôle avec des faux documents pour pouvoir sortir de la Syrie. Chaque fois votre coeur s'arrête car vous savez que vous pouvez être arrêté et emmené de force. J'ai pu m'en sortir et survécu le bateau de la mort. J'ai survécu tellement de fois que j'aurai pu être tué.
Chez moi, j'étais un étudiant en médecine. Nous avons subi tellement d'attaques que j'ai assisté à plus d'opérations chirurgicales que la plupart des chirurgiens à la retraite. Mon souhait est d'avoir seulement à faire des interventions normales, ce pourquoi j'ai été formé, et pas retirer des éclats de bombes de corps d'enfants.

Nous ne pouvons pas y retourner tant que la guerre continue. C'est pourquoi nous vous demandons de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour arrêter la guerre. Tous vos gouvernements sont d'accord pour dire qu'il faut une transition politique en Syrie mais les paroles n'y font rien. Le régime d'Assad est toujours au pouvoir, tuant sept fois plus de civils qu' Isis.

Les dirigeants du monde doivent agir pour arrêter les bombes-barils. On peut survivre aux tirs de snipers, aux produits chimiques mais pas aux bombes-barils. Une zone d'interdiction de vol ou la création de zones de sécurité pourraient sauver des vies instantanément. Et je serais la première personne dans l'avion qui me ramènerait chez moi.

En ce moment, tout le monde en Europe parle des réfugiés syriens. Mais peu nous écoutent. Je vous demande de signer cette pétition adressée aux dirigeants européens leur demandant de faire plus pour arrêter les bombes et nous aider à rentrer chez nous.

Abo Adnan



 
   
The Syria Campaign

Ecoutez les réfugiés syriens

A: les leaders européens,

Faites plus pour arrêter le gouvernement syrien de bombarder son propre peuple par le ciel. Ces attaques par le ciel sont la cause première de mort et de déplacement en Syrie. En 2015, le gouvernement a tué sept fois plus de civils qu'Isis. Protégez les Syriens avec une zone d'interdiction de vol ou des zones de sécurité si nécessaire, pour qu'ils soient ainsi en sécurité dans leurs propres maisons.

Not ? Click here.

Recent Signatures

  • Rachel M, Canada 3 years, 2 months ago
  • Martin N, France 3 years, 3 months ago
  • Pierre S, France 3 years, 4 months ago
  • Schwinte F, France 3 years, 4 months ago
  • Ajak P, France 3 years, 4 months ago
  • Berner S, Switzerland 3 years, 4 months ago
  • Philippe D, France 3 years, 4 months ago
  • Dondi M, Italy 3 years, 4 months ago
  • Erika s, France 3 years, 4 months ago
  • Daniela M, Italy 3 years, 4 months ago